navigation

Libre échange et démondialisation 14 août, 2011

Posté par presidentielles2012 dans : Les candidats,les programmes,Parti Socialiste , ajouter un commentaire

Droit d’inventaire

La météorite de la mondialisation s’est écrasée dans la vie quotidienne des Français. Offrant de formidables opportunités à certains, elle s’est bien souvent résumée pour tous les autres à une mise en concurrence sans limite et sans scrupule des salariés, des entrepreneurs, des agriculteurs et de tous ceux qui ont été placés en compétition avec des travailleurs chinois, des ingénieurs indiens, et des paysans argentins, alors que ces derniers n’ont d’autre choix que d’accepter des rémunérations trop basses pour vivre. Le bilan de la dernière décennie de mondialisation est un désastre pour ceux qui n’ont d’autre ressource que leur travail : délocalisations en série, destructions d’emplois (2 millions en 30 ans dans l’industrie) et d’outils de travail, pression sur les salaires. Tout s’est déroulé comme s’il s’agissait d’une vaste mise aux enchères à la baisse du travail et de son prix.

La mondialisation a surtout pris en otage la souveraineté des peuples. Qui bradera le plus vite son système social patiemment construit pour protéger les hommes contre les risques sociaux que sont la maladie, le chômage ou la retraite, qui démantèlera le plus efficacement ses services publics éducatifs, hospitaliers, universitaires, en en transférant la charge sur l’usager et sa contribution individuelle, pour diminuer les prélèvements sur les entreprises, le capital et ses revenus ?

Le libre-échange généralisé n’est plus un progrès

S’il fut un progrès au début, le libre-échange généralisé affiche aujourd’hui un bilan négatif, ne bénéficiant plus qu’aux capitaux devenus maîtres du jeu. La gauche est prise dans d’aimables contradictions : elle prône avec générosité la juste nécessité du développement, mais refuse de se donner les moyens de protéger les travailleurs du nord et du sud par de nouvelles règles de l’échange mondial. Sans doute a-t-elle trop accepté les règles de ce monde.

Le libre-échange total est d’ailleurs un mythe auquel les seuls Européens continuent à croire, car nos concurrents se protègent. Aux Etats-Unis, le « Small Business Act » favorise les petites entreprises à plus-value technologique, en autorisant le gouvernement américain à intervenir au rachat d’entreprises disposant de savoir-faire utiles à la nation. Finalement, les puissances commerciales concurrentes de l’Europe n’ont jamais vraiment renoncé à leur unilatéralisme.

Une nouvelle stratégie : la démondialisation

L’enjeu n’est pas de replier derrière nos frontières comme derrière une ligne Maginot. Il est dans la mise en place d’un nouveau système d’échange fondé sur des règles universelles de protection de l’environnement et de respect de standards sociaux et sanitaires. Autour de ce programme, le nord (qui doit protéger son industrie et ses travailleurs victimes d’abus antisociaux) et le sud (qui doit distribuer de meilleurs salaires à ses travailleurs pour leur permettre d’acheter la production destinée aujourd’hui exclusivement à l’exportation) peuvent se réconcilier. La guerre économique mondiale n’est pas un horizon indépassable. Le modèle de la démondialisation a pour objectif de soigner la maladie de la concurrence effrénée. La course au moins disant salarial et environnemental est un suicide collectif.

Démondialiser consiste à fonder une nouvelle pratique de la frontière et de la protection. La frontière non seulement pour protéger, mais aussi pour muter. Demain, aux frontières de l’Europe, il faudra faire en sorte que les produits importés payent le juste coût écologique et social défini par des accords bilatéraux. C’est une forme de conditionnalité à l’entrée des produits. Toutefois, il ne s’agit pas de pénaliser les pays du sud pour protéger le nord. Nos industries ne peuvent s’abstraire de l’effort de mutation. Elles aussi, via une taxe carbone, devront supporter le poids de la mutation. La démondialisation repose ainsi sur la réciprocité et l’adaptation commune à de nouvelles normes. Les sommes ainsi récoltées aux différentes frontières pourraient alors être utilisées dans des fonds de conversion écologique des industries, prévus par le protocole de Kyoto.

Les révolutions égyptiennes ou tunisiennes nous montrent que la mondialisation des droits et de la démocratie doit se poursuivre. En revanche, pour les échanges, c’est la démondialisation qui prévaut. Et avec elle le retour à une production locale, notamment agricole. A l’échelle humaine.

 

PARTTICIPEZ AU DEBAT SUR LE SITE www.arnaudmontebourg2012.fr

Des idées et des Rêves N°1 13 août, 2011

Posté par presidentielles2012 dans : Les candidats,les programmes,Parti Socialiste , ajouter un commentaire

Téléchargez en cliquant sur le lien ci-dessous le premier Numéro du journal « Des idées et des Rêves »

Des idées et des Rêves N°1 dans Les candidats pdf

Des idées et des rêves

Appel du 08 avril 2011 : Pour ne pas se faire confisquer le second tour de l’élection présidentielle 7 mai, 2011

Posté par presidentielles2012 dans : Les candidats,les programmes , ajouter un commentaire

Peu de monde en a conscience, mais une véritable révolution démocratique a été instaurée par le parti socialiste avec la mise en place des primaires. Pour la première fois de l’histoire de notre République, le peuple de gauche dans son ensemble va pouvoir, moyennant  1 euro, choisir la personne qui le représentera lors de l’élection présidentielle à venir.

Or, et sans faire injure aux autres candidats de gauche, le représentant du parti socialiste reste celui qui a le plus de chance de participer au second tour de l’élection. Ainsi, le choix de ce candidat doit appartenir à l’ensemble du peuple de gauche, quelque puisse être sa sensibilité ou son appartenance partisane.

Il ne fait que peu de doute que les adhérents du Parti socialiste vont, comme ils l’ont fait en 2006, voter pour le candidat présenté par les sondages comme ayant le plus de chance de remporter l’élection…Et à ce petit jeu, c’est DSK qui sera choisi !

A entendre les représentants des autres formations de gauche, à lire les contributions de femmes et d’hommes solidement ancrés à gauche, il ne fait aucun doute que celui qui est appelé « l’homme de Washington » n’est pas le candidat désiré.

Ce rejet s’exprime massivement par des quolibets et autres vertes critiques stigmatisés par le fameux « tout sauf DSK » qui commence à se faire entendre à la gauche du PS.

Mais ces critiques sont d’autant plus stériles qu’il est possible de se mobiliser et de choisir un candidat alternatif à DSK, à condition de s’emparer de ce magnifique outil démocratique que sont les primaires !

L’appel que nous lançons ce jour n’est pas dirigé contre une personne, mais en faveur d’un candidat qui représente une véritable alternative de gauche en la personne d’Arnaud MONTEBOURG.

Pour l’heure, seul Arnaud MONTEBOURG propose un véritable programme de transformation de la société basé sur des valeurs de gauche qui transcendent les partis. Son programme, que nous invitons tout lecteur à découvrir, tant en lisant son livre qu’en visitant son site internet, prend en compte des aspirations sociales et écologiques qui sont de nature à proposer aux français un véritable projet de société.

Pour la première fois dans l’histoire de notre République, le monde associatif, l’adhérent du Parti Communiste ou d’Europe Ecologie, le simple citoyen de sensibilité de gauche peut imposer au parti dominant à gauche de présenter un candidat qui n’est pas celui des instances socialistes ou des adhérents de ce seul parti !

Chacun d’entre nous doit prendre conscience qu’il est possible, dès le mois d’octobre 2011, d’ouvrir la porte à un véritable vote d’adhésion à un projet de gauche au second tour de l’élection présidentielle.

En participant massivement à ces primaires, et en désignant Arnaud Montebourg comme candidat du Parti socialiste à l’élection présidentielle, nous lancerions un signal fort, tant à la direction du PS qu’à l’ensemble des français…La gauche est de retour, mais elle veut s’imposer sur ses idéaux et non pas sur un compromis mou de centre droit !

Alors, et même si cet appel a peu de chance d’être entendu, j’en appelle à toutes les bonnes volontés de gauche pour participer et appeler à participer massivement aux primaires socialistes et de nous aider à porter Arnaud MONBTEBOURG et son projet de transformation de la société à la candidature !

Quand la vérité blesse |
Le Socialiste Socialisant |
POUR LE GRAND MAGHREB...! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | COPACI-Présidentielles 2015
| Cap21-Trièves
| Des idées et des rêves 06